Double Nelson

Le téléphone encore lui. Je pousse le bouton rouge vers la gauche en balayant un semblant de pitié, ça fait bien 10 fois qu’elle essaie, 10 fois, dix messages que je n’ai pas pris le temps d’écouter. Je sais de toutes façons de quoi elle va encore me parler, tous les deux ans c’est la même ritournelle, tous les ans je retarde ce moment le plus possible tout en sachant à l’avance que je ne pourrai pas y couper.

— Ne fais pas le gamin Philippe décroche, tu sais bien qu’il faut que l’on prépare les choses un minimum merde, une promotion ne s’improvise pas bordel.

Elle a mis au moins 5 ans avant de pouvoir se lâcher au téléphone, cette émotion qui se balade dans l’accueil de ses jurons, la confiance, je note cette remarque dans un coin de ma cervelle. Un écrivain ça doit au moins faire ça, noter toutes ces petites choses aussitôt qu’elles surgissent , parce que nous sommes les mieux placés surement pour comprendre et saisir au vol la fugacité des idées.

Et du coup il m’est venu une idée, une idée de génie et aussi sec j’ai appelé Stéphan.

— Stéphan au secours j’ai une idée aide moi si on faisait la promo de mon bouquin en même temps que la réédition de ton album.

—…

— Arrête je t’en prie ne te fais pas plus suisse que t’es.

— (éclat de rire) Bonjour Philippe je vais bien oui merci c’est gentil de prendre de mes nouvelles et toi comment va tu ? Il faut toujours que tu appelles au moment du petit déjeuner quand on voudrait déjeuner en paix. Heureusement que ton nom apparait sur l’écran hein, sinon je décroche pas tu sais.

— Oui mais cette idée est tellement géniale que je ne pouvais pas la garder plus longtemps. Tu sais les promos, cette corvée, et en plus ça démarre pas bien du tout puisque je dois aller pour commencer chez Ruquier.

— ah bon toi aussi moi c’est dans trois semaines pfff ça m’emballe pas des masses non plus , mais tu sais ce que c’est, on ne peut pas vraiment y échapper hein.

— on va l’appeler, je vais demander à ma responsable de communication de s’en charger et il nous accueillera ensemble ou pas du tout, y a qu’à mettre la pression aller , ça te dit ?

— Oh oui, pas de problème, ton idée est super, mais faut faire vite je pense car tout est déjà programmé d’avance.

— On verra bien il faut tenter le coup. C’est comme un roman ou une chanson l’idée c’est de traverser tout ça et d’en sortir vivant.

— tu n’aimes vraiment pas les promotions toi hein ( rire)

— Parce que toi tu adores ça peut-être ? aller je raccroche une bise à ta douce ciao.

Et aussi sec je retiens ma respiration et je compose le numéro de Soizic.

Je me fais engueuler gentiment durant 1 minute, logique, du coup je m’excuse platement, prétextant une rechute due au brouillard et à la configuration politique du jour, et aussi au fait que j’ai arrêté le sucre dans le café. Puis j’enchaine sur ma proposition.

— Ce n’est pas une mauvaise idée j’appelle Ruquier elle dit, je te rappelle ensuite mais s’il te plait décroche cette fois, décroche je t’en prie.

J’ai mis 40 ans à comprendre que les femmes et moi ne vivions pas sur la même planète, elles m’étonneront toujours je crois.

Entre elles et moi c’est une histoire d’amour. Parfois il y a des hauts et des bas, ça fait des nœuds comme dans le corps à corps, la lutte gréco romaine. A un moment, quand on est bloqués et qu’on ne sait pas comment s’en sortir; on pratique cette prise que l’on nomme désormais le double Nelson.

C’est une prise qui fait mal, mais ça ne tue pas l’amour, il suffit juste de frapper au sol pour dire pouce, et ensuite on reprend le chemin voilà tout.

Bon les promotions ne m’emballent toujours pas, mais y a tout de même une petite éclaircie, on dirait bien que le brouillard va se lever.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.