Une question que je me pose

Encore une de question, mais qui me semble assez essentielle. Je visite pas mal de blogues en ce moment et ce qui me chagrine c’est que ce ne sont pas toujours ceux qui contiennent le plus de trésors qui ont la faveur des dieux. Je ne vais pas vous fatiguer à tous les citer et puis ce genre d’opération risquerait même d’être totalement contre productive étant donnée la mentalité des temps actuels, où l’on imagine que quoique l’on fasse il s’agira toujours d’un calcul.

Pourrait-on évoquer éventuellement l’ indifférence chronique du public pour la bonne littérature ? D’ailleurs qu’est-ce aujourd’hui que la bonne littérature, on peut se poser la question. Je ne le crois pas. Je ne crois pas au stéréotype de l’écrivain maudit, pas plus qu’à celui de l’artiste maudit.

Je sais par contre que pour un auteur, un artiste il est facile de s’engouffrer dans ce stéréotype par lassitude, par amertume, et surtout par paresse et confort.

Je crois plutôt que cela vient des auteurs eux-mêmes et de leurs méconnaissance plus ou moins volontaires des règles concernant les algorithmes en général.

Car désormais on le sait, le robinet s’ouvre et se referme en matière d’audience selon les désidérata des géants qui nous gouvernent sitôt qu’on désire poser le pied sur leur territoire.

WordPress fait partie de ces géants au même titre que n’importe quel autre réseau social. Quoique de prime abord il apparaisse moins agressif que les autres. C’est toujours et encore la fameuse obligation du meilleur confort utilisateur qui ne cesse de revenir sans relâche sur le tapis.

Et c’est au travers des mots, des mots clefs que le tamis retient ou pas ce qui mérite d’être favorisé dans l’anneau.

A partir de cette prise de conscience il ne s’agit pas évidemment d’être consensuel ni con tout court. Il faut connaitre les règles pour mieux les contourner.

Vous allez peut-être dire : mais c’est toi qui dit ça alors qu’on imaginait que tu t’en foutais royalement. Et vous auriez raison. C’est vrai que je m’en suis fichu royalement durant plus de deux années. Mais vous savez aussi qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Et donc à la lecture de deux blogues aujourd’hui j’ai réfléchi je me suis dit merde ce n’est vraiment pas possible il faut que je parle des règles car il y a toujours de foutues règles. Et si je ne l’ai pas dit mille fois déjà : la liberté n’existe pas sans contrainte. Encore qu’il faille s’entendre, il y a contrainte et contrainte, pas la peine de mettre un pyjama rayé pour autant.

Et la première chose à savoir en matière de règles pour un blogue qui désire recueillir de l’audience est d’être clair, facile à lire, et de suivre une ou deux idées maitresses que l’on peut retrouver à la façon des formes fractales de la plus petite partie à la plus vaste dans tout son contenu.

Je ne savais pas toutes ces choses lorsque j’ai ouvert mon propre blogue il y a désormais un peu plus de deux ans.

Je pensais que je pouvais faire comme je voulais ou pensais, c’est à dire comme bon me semble. Mais il faut avouer que je m’en fichais d’obtenir ou pas de l’audience. Le but était comme je l’ai toujours dit de me fabriquer une discipline de travail dans l’écriture. De voir si je pouvais tenir surtout dans la régularité comme je le fais en peinture.

Ce que je sais c’est que cette régularité, que ce soit dans la vraie vie ou sur internet est toujours payante.

Non pas qu’elle m’enrichisse de monnaie sonnante et trébuchante, ça je m’en fiche, ce n’est pas cela l’important. C’est l’effet cumulé de toutes ces petites tentatives réalisées chaque jour désormais sans trop d’effort qui fait qu’à la fin on se retrouve avec des centaines, voir des milliers de textes sur ce blogue.

Certains plaisent d’autres pas et alors ? ce n’est pas bien grave dans un sens comme dans l’autre puisque le but est seulement de suivre au jour le jour la régularité.

Peut-être ne suis-je pas le seul à être indifférent aux statistiques, mais j’imagine que parmi tous les auteurs que je lis certains ne comprennent pas l’indifférence du public à l’égard de leur contenu si bon soit-il.

On pourrait à moins éprouver de l’amertume , de donner parfois ce qu’on appelle le meilleur de soi pour pondre un texte et ne se retrouver à la fin qu’avec moins de 10 like comme je l’observe souvent, à la fois sur mon blogue ( de moins en moins) et sur le blogue de ces personnes que j’appelle de qualité.

Ces véritables écrivains écrivent des choses fantastiques et , sans doute, cela leur suffit-il de simplement le publier et de passer ensuite à autre chose. Ils ne prendraient pas le temps par exemple d’aller appuyer sur l’option lecteur pour lire les contenus d’autres auxquels ils se sont abonnés à un moment ou à un autre.

Ou alors ils l’ont peut-être fait, mais pas suffisamment, et surtout pas assez régulièrement.

Personnellement il n’y a que depuis peu que je prends le temps de lire les contenus de toutes les personnes auxquelles je me suis abonné. Même si ça commence à faire beaucoup de monde, j’essaie autant que faire ce peu de lire, de liker, de poster un commentaire. Je ne fais pas cela pour qu’on fasse la même chose vis à vis de mes contenus. Mais je dois avouer que je suis content lorsque ça se passe comme ça, et surtout à la bonne franquette.

D’ailleurs ça permet de tisser des liens, d’échanger des propos sur d’autres canaux, de se faire aussi des potes selon les affinités. Et ça c’est plutôt pas mal, ça vaut bien tous les likes et statistiques du monde.

Est-ce qu’on doit absolument tout lire et tous les jours ? Certainement pas car on y passerait un temps fou. Sans doute est-ce aussi la raison de l’existence de ce fameux slogan Googolesque. Gagner du temps dans le meilleur confort.

C’est pourquoi lorsqu’on cherche quelque chose sur internet on ne dépasse que rarement les 5 premières lignes que Google propose. Moi le premier je dois bien l’avouer. Et curieusement cela suffit pour se faire sa petite idée sur quoique ce soit.

Pour l’option lecteur de WordPress ce n’est pas tout à fait la même chose. Il y a des blogues qui deviennent familiers et que vous avez envie d’accompagner, de soutenir, d’encourager, d’autres moins.

Et si je suis honnête, un blogue qui ne répond jamais aux commentaires, qui ne vient jamais sur le mien, qui ne donne aucun signe de vie sociale, je finis souvent par l’écarter de mes priorités de lecture plus ou moins consciemment.

Parce qu’au fond nous sommes des humains, nous ne sommes pas des blogues, pas plus que des contenus à avaler.

Interagir est donc une des premières règles que j’ai découverte il y a peu, je dirais quelques mois à peine.

Mais pas que.

Il n’y a rien de plus chiant qu’un blogue sur lequel on tombe et où l’on doit se transformer en spéléologue pour aller creuser le filon de ses contenus.

Un blogue c’est un menu, des catégories, des boites où sont rangés les contenus. Personnellement je suis fainéant je n’aime pas trop me casser la tête, si les choses sont trop compliquées je zappe.

J’imagine que je suis loin d’être le seul dans ce cas.

C’est pourquoi j’ai fait quelques efforts pour créer des catégories afin d’y placer mes textes. Je ne dis pas que c’est parfait, ça doit surement pouvoir être amélioré.

Mais des fois je comprends aussi que certains sont plus bordèliques que je ne l’ai jamais été et, sans doute n’attachent-t ‘ils pas une importance capitale à l’organisation de leur site. C’est une erreur car cela peut-être rapidement pris pour un manque de respect envers le lecteur.

Personnellement aussi je ne pensais pas que le désordre pouvait autant heurter les gens. Ce n’est même pas heurter le bon mot. Ils l’évitent tout simplement comme on évite une personne dans le métro parce qu’on aperçoit une tache sur son manteau, son pantalon. Et là aussi je me dis que je ne suis pas si différent non plus. Il m’arrive quotidiennement, sans faire attention, d’éviter tout un tas de choses ainsi.

Autre chose encore dont je me rends compte : La longueur des textes. Plus un texte est long moins il est lu. Je fais toujours la même erreur et mes textes assez souvent dépasse les 1500 caractères ce qui est beaucoup trop demander à un lecteur moyen.

Découper les longs textes en plus petits, par exemple pour les récits de fiction est un projet que je veux mettre en place bientôt. Même si je ne sais à ce jour comment m’y prendre, je vais me creuser le ciboulot à cette seule fin de rendre ce site plus fluide, plus agréable encore qu’il ne l’est. Pour ne pas imposer au lecteur un effort que personnellement encore je n’aurais pas envie de faire.

Voilà, « v’la » donc comme on dit au Québec un certain nombre de réflexions que j’avais envie de partager sous la forme d’une question à laquelle je tente de répondre tout en sachant ma foi que les réponses ne résolvent que très rarement les questions pour de vrai.

Si cela intéresse quelqu’une ou quelqu’un pour mettre en ordre un peu plus son site je suis prêt à aider dans une mesure raisonnable bien sur, en échangeant quelques astuces que j’ai découvertes concernant WordPress. Et je suis aussi prêt à accueillir les observations concernant la fluidité de mon propre site.

D’ailleurs je vais créer une catégorie spéciale pour ranger toutes ces observations. Elle se nomme « entraide fluidité »

22 réflexions sur “Une question que je me pose

  1. Et je t’ai lu jusqu’au bout….
    Mon blog a quatre ans…J’ai vu exploser les abonnés et les likes de manière exponentielle et je sais que sur les quelques 80 likes sous mes articles, seule une poignée de gens me lit vraiment…Une quinzaine de personnes fidèles qui ont ma fidélité en retour…
    Je n’en souffre pas (plus) et je suis heureuse de ce que je donne à un moment , passant vite à autre chose….

    Aimé par 2 personnes

    1. Je ne peux parler que de notre relation de blogueurs. Je lis tous tes textes et j’ai le sentiment que tu lis aussi les miens. De plus c’est régulier et si tu le fais ainsi pour un grand nombre c’est normal que tu en récolte les fruits. Personnellement je préfère ne pas liker quand je ne lis pas même si je suis pressé, je préfère attendre et récupérer le retard par la suite. Et puis dis donc la qualité de ton blog, lorsque je parle de fluidité tu peux en apprendre à pas mal de gens. De plus je soupçonne que la poésie se lit plus rapidement que la prose et tu fais souvent de courts textes, ce qui est très agréable. ( en plus de la qualité de ces textes évidemment). 4 ans de présence régulière effectivement ce n’est pas étonnant. Je trouve triste par contre quand tu dis que sur 80 likes une poignée seulement est sincère. Ce qui fait aussi que par dépit sans doute tu aies envie de passer à autre chose, une fois la publication effectuée. Je connais ce dépit là sur d’autres réseaux sociaux. D’ailleurs je n’y vais plus guère. En tous cas merci pour ton commentaire et d’avoir lu « jusqu’au bout » bonne soirée

      Aimé par 1 personne

  2. Wouah ! Texte un peu long (ici, émoticone qui fait un clin d’oeil (désolé, je ne sais pas inclure des émoticones) mais j’ai tout lu jusqu’au bout ! Très belle réflexion sur les rapports entre blogueurs de tout poils. Perso, je ne regarde pas trop le nombre de like sur mes textes (lorsque j’en ai une quinzaine : c’est le bout du monde !), ma démarche est autre : je préfère avoir des commentaires et échanger, soit sur la forme (style), soit sur le fond.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Ernest ! Merci ! Echanger voilà le principal je crois bien. Mais tu vois je crois qu’on est aussi, enfin surtout moi, de vieux tromblons. Aujourd’hui je ne sais pas si pour la plupart des gens échanger n’est pas une pure perte de temps tellement la plupart ont les yeux rivés sur les statistiques, des buts tout à fait illusoires à atteindre.

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai tout lu ! 😉
    Il y a longtemps que je ne me pose plus de questions à propos des blogs et de leurs passagers ! Je tiens le mien depuis bientôt 13 ans, c’est un joujou, rien de plus, je n’ai pas la moindre ambition de quoique ce soit à propos de ce que j’y mets, les lecteurs aiment ou n’aiment pas ce qu’ils y lisent, mais moi je continue mon chemin. Bien sûr que ça fait plaisir quand on partage mes idées, mais voilà !
    Depuis le début de mon blog j’ai volontairement fermé mes accès aux moteurs de recherche, ainsi qu’aux autres réseaux sociaux, aussi je me demande comment de nouveaux lecteurs me trouvent (à part depuis les blogs de mes abonnés of course !), c’est un mystère pour moi et ça le restera je suppose.
    Par contre j’aime bien échanger avec les personnes, mais je remarque que cela reste assez vague. Heureusement je connais pas mal de mes abonnés parce qu’il y a eu une époque où nous nous rencontrions dans le civil ! C’est ma garde rapprochée ! 😀
    Les choses ont bien changé depuis 13 ans et les contenus des blogs aussi (et heureusement !) 😉
    Bonne soirée ou plutôt non : Bon après-midi ! (on a bien 6h de plus en europe ?)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire Dominique. J’imagine qu’il a du exister un genre d’âge d’or du blog avant que ça ne devienne beaucoup plus pragmatique. Je n’ai pas cette expérience et je le regrette , sensation d’arrive en retard assez souvent 😉 Personnellement j’ai découvert ton blog suite à un commentaire que tu as effectué je ne sais plus où,. Je suis toujours curieux de voir qui commente et ça me prend parfois un temps fou de naviguer comme ça. Beaucoup trop. Mais c’est mieux que la télévision en tous cas. Alors pour le décalage il est actuellement 19:55 chez moi ça commence à être le soir du coup bonne journée ou bonne nuit je ne sais plus 😉

      J’aime

  4. Je vais être honnête, je n’ai pas compris grand chose à cet article. Perso, sur WordPress, j’écris puis je poste. Je ne savais pas qu’il y avait des catégories. Je lis beaucoup aussi, mais de manière chronologique, les gens (un peu) originaux et les critiques littéraires pas trop plan plan. Vous concernant, cher Patrick (joli prénom), votre blogue est assez chronophage, mais très intéressant. Dès que je gagne au loto, je vous embauche comme prof particulier de dessin. Bonne soirée.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ce passage et toute ces gentillesses Mossieur Jourd’hu c’est bien aimable de ta part ( je dis tu à mes élèves tu le sauras) . Oui j’écris beaucoup ( trop ) ou je publie trop, je me fait la réflexion tous les jours, mais je n’y peux pas grand chose je crois, me faudrait un coach en publication, dès que je gagne au tiercé je t’en parle 😉

      Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir Patrick, j’ai moi aussi tout lu jusqu’au bout, et avec grand plaisir. En fait, tu as mis des mots sur mes propres réflexions.
    C’est un like sur mon blog qui m’a ouvert la curiosité: je me demande toujours qui peut bien être intéressé par ce que j’écris.
    Merci en tout cas d’avoir franchi le seuil de ma poésie, bonne nuit, et au plaisir de te lire encore…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour André, j’ai découvert ton blog hier par hasard et je l’ai trouvé bien fichu, j’ai lu à partir du menu quelques textes et ils m’ont plus parce que tu ne fais pas de chichi, c’est clair, concis, et ça résonne avec l’état d’esprit du moment sans doute aussi. Merci d’avoir pris le temps et pour ton commentaire. Bonne journée

      J’aime

  6. Pfiou, j’ai lu jusqu’au bout, « ben oui » comme on dit ici (au Québec) ! 😅
    Vous offrez, cher Patrick, beaucoup, long et fréquemment à lire. Je n’arrive pas, par manque de temps, à être à chaque rendez-vous et quand j’y suis et que je lis jusqu’au bout, je me retrouve parfois sans mot tellement les vôtres prennent de la place (je ne m’en plains pas). Votre blogue est l’un de ceux que je préfère.
    Le mien a été mon tremplin littéraire quand j’ai enfin décidé de donner hauteur à ma voix d’écriture et de la diffuser. J’ai trimé comme une malade et en autodidacte afin de le concevoir, de comprendre les modalités de la plate-forme, et arriver à un résultat qui me plaît et qui me convient. Merci de vous offrir à « mettre en ordre un peu plus », mais pas d’autres questions, votre Honneur, pour le moment.
    Au plaisir de prochains partages.
    Ah, j’oubliais: j’aime énormément votre peinture!
    ✨❣️

    Aimé par 1 personne

  7. Bon jour Patrick,
    Je retiens : « interagir – ordre – longueur » … un triptyque « qui fait sens » comme on dit, parait-il, aujourd’hui et que je mets en œuvre depuis fort longtemps…
    Te lire est toujours un plaisir. Il est vrai qu’en général, je lis un seul article sur les deux, trois ou quatre articles que tu « ponds » par jour. Pourquoi ? 1) je manque de temps et comme tu l’écris justement : « …Est-ce qu’on doit absolument tout lire et tous les jours ? Certainement pas car on y passerait un temps fou. »…et 2) parce que, quand je lis, je prends vraiment le temps de lire comme pour tous les blogs qui m’intéresse et prends plaisir. Pour moi, c’est important de comprendre, analyser, découvrir, apprendre, etc… et 3) c’est indéniable : tes articles sont longs et comme je prends du temps pour lire eh bien, je ne lis pas tes autres articles… d’ailleurs, je lis rarement des blogs « romans » dont les auteurs.es écrivent des chapitres longs comme le bras.
    Ce que j’apprécie dans ton blog, c’est ton style d’écriture, tu abordes tous les sujets, les reliefs dans les expressions comme par exemple dans cet article :… »… où l’on doit se transformer en spéléologue pour aller creuser le filon de ses contenus…. » et surtout cette capacité à ne pas être ennuyeux, à donner le ton comme un chef d’orchestre, à porter le propos à nu suis-je tenté d’écrire…
    Et puis tes peintures dont je suis un fan… et ce qui est « étrange » ou pas d’ailleurs, j’ai cette impression qu’il y a entre celui écrit et celui qui peint, deux hommes différents…
    Voilà voilou… 🙂
    Bonne journée à toi 🙂
    Max-Louis

    J’aime

    1. Merci Max-Louis pour ce (long hi hi hi ) commentaire, ( comment taire sinon en écrivant finalement ) J’avoue que ce matin ce texte d’hier me parait-être une sorte d’ovni qui me renvoie à moi-même un reflet d’alien ( ou d’aliéné ). Mais je le conserve. Il faut des failles, des chûtes, du ridicule aussi beaucoup énormément. En tous cas merci pour ça et ta fidélité à me lire dont je ne rends pas souvent la monnaie hélas j’en suis conscient ( faites ce que je dis mais pas ce que je fais, air connu). Pas le même homme qui peint et qui écrit, tu as surement raison, aux dernières nouvelles j’ai plus la sensation d’être un gamin totalement impuissant qui s’amuse tout seul à fabriquer des personnages pour se distraire. Bonne journée à toi Max-Louis

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.