La minute d’après

Je lis un autre poème.

J’y trouve un cheval fourbu et un caillou rond. Et ça fonctionne miracle.

Ce qui remet en question l’utilisation de l’adjectif.

C’est comme toute chose

Deux faces d’une médaille.

Et la monnaie de la pièce.

Et le noir lumière.

3 réflexions sur “La minute d’après

    1. oui tu dois être un peu comme moi c’est une affaire d’oreille. Et plus ça va plus je deviens sourd comme un pot. Ce qui ne m’empêche pas pour autant de tomber dans le panneau. Ca doit être des reliquats scolaires qui remontent comme de l’acidité gastrique 😉 Bonne journée et merci pour le commentaire

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.