En miroir

Aller puiser l’eau pure et fraiche.

Celle qui vous fera dire ouf, ça fait du bien, c’est enfin terminé, je n’ai plus soif.

J’en ai rêvé tout en sachant que ce n’est qu’un rêve.

L’eau saumâtre aussi est un rêve

auquel on tient comme on tient à une réalité

obtenue de haute lutte.

En miroir le pur et le saumâtre jouent à cache-cache.

Se reflètent.

Et par le petit tuyau d’un stylo bille vide, se balancent des boulettes.

Espiègles.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.