Accepter

le voyage du loup huile sur toile 2018

J’allais écrire accepter la grâce. Mais tout de suite l’idée du pléonasme est venue. Car c’est déjà la grâce de dire oui lorsqu’on se croit encore tout entier plongé dans le non.

C’est étrange non ? On ne se rend pas compte que l’on marche dans le vide et lorsque tout à coup on se souvient du mot vide, on chute.

La grâce ce serait d’oublier certains mots tels qu’ils se sont cristallisés dans notre tête.

La grâce serait d’entrevoir de nouvelles définitions, inédites. Accepter, au sein de l’orage la beauté des éclairs.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.