La fuite fait partie du combat

C’est un voisin, un vieux militaire à la retraite qui arrosait ses rhododendrons un soir de juillet qui m’a balancé cette phrase alors que je me tirais de chez cette garce de Beth. Il m’a vu passé en cavalant vers la gare et il a simplement dit  » La fuite fait partie du combat ».

Je ne sais même plus si cela s’adressait vraiment à moi, mais je l’ai pris à ce moment là pour argent comptant.

Du coup j’ai arrêté de cavaler, j’ai ralenti le pas, puis je me suis mis à marcher un peu plus tranquillement, si je ratais ce train là ce n’était plus vraiment grave, il y en aurait d’autres.

En marchant je me suis mis à mâchouiller cette phrase pour essayer d’en extraire tout son jus. Vous ne faites jamais ça vous ? Moi tout le temps. Une phrase arrive soudain dans mon oreille, je me la répète en boucle parfois durant des heures et des heures, parfois à voix haute quand je me fiche de passer pour un cinglé.

Dans le wagon il y a peu de monde et c’est très bien. Je peux étendre mes jambes, sans doute vais -je enfin parvenir à dormir. Quand trop de choses se bousculent dans ma tête, quand mon ciboulot est en surchauffe je m’enfuis dans le sommeil. A force de pratiquer l’exercice je peux dire que j’ai acquis une certaine maitrise dans mon genre.

— Billet s’il vous plait ? La contrôleuse est entourée par deux costauds et elle me tend la main.

— Pas de billet, pas eu le temps d’en acheter un, le train arrivait juste.

— ça fera 150 euros, vous payez par carte tout de suite ou ce sera plus si on envoie l’amende chez vous.

« Chez moi » ça m’a bien fait rigoler. J’imagine la tête de Beth en trouvant l’amende dans la boite à lettres. Du coup j’ai donné l’adresse. Va te faire foutre Beth.

Au petit matin j’arrive Gare de Lyon et l’odeur de la ville me monte immédiatement aux narines.

— Allo Jane, comment ça va depuis le temps, dis, je suis de passage à Paris on pourrait se voir ?

ça a raccroché. Clic bip bip bip.

Je suis revenu vers la gare pour mettre mon sac à la consigne. Ma seule envie est d’aller au Jardin du Luxembourg, tirer une chaise en fer devant le jet d’eau du bassin et gober tout mon saoul en écoutant les oiseaux.

Il fait beau et frais de gros pigeons luttent mollement contre les moineaux pour s’accaparer les miettes du croissant que j’ai acheté. Je me demande si je suis plus pigeon que moineau, ça dépend des jours je me dis.

Le soleil est haut dans le ciel lorsque je m’extirpe de ma somnolence. A coté de moi d’autres personnes ont tiré des chaises pour profiter du silence. Des gamins jouent avec de petits bateaux qu’ils poussent vers le centre du bassin, là où jaillit le grand jet d’eau qui les submergera puis les repoussera vers les bordures.

— Vous avez du feu elle dit comme on dirait bonjour je suis toute seule.

— moi aussi je réponds et nous nous retrouvons dans une chambre d’hôtel.

La lumière perce au travers des stores mais pas suffisamment pour que je puisse voir toutes les imperfections de son corps. Des élans désespérés qui finissent peu à peu par devenir désespérants.

Et à la fin pas besoin de remerciement, ni de gratitude. La porte claque derrière elle, la chambre est payée jusqu’à demain midi. Je vais rester là je crois à me répéter encore quelques dizaines de fois cette fameuse phrase : « La fuite fait partie du combat ».

Quelle connerie cette phrase à la fin.

Vers 22 heures je remonte vers la gare de Lyon, je ne prends toujours pas de billet, on verra bien. Je retourne à la maison qu’est ce que je peux faire de mieux…. Et si je croise le vieux con aux rhododendrons, sur que je lui ferai un joli doigt d’honneur. Et je lui ajouterai un pauvre con bien sonore en prime tiens.

Beth doit être morte d’inquiétude ça ne fait pas de doute et moi je claque des dents de trouille comme d’habitude, voilà le tableau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.