Lire de la poésie.

Chaque jour du fin fond du désert je me rends là

à l’oasis, et je retraverse les mirages exactement

toujours les mêmes,

invariablement.

ils deviennent évidents et nus, une fois tout le ridicule bu

Avalé, digéré et pissé.

Enfin j’arrive ainsi à l’oasis presque nouveau né.

Je lis de la poésie

Et ça me parle et ça m’achève

Oh comme ça me parle

et me tue et me redonne vie.

4 réflexions sur “Lire de la poésie.

Répondre à Mouscad Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.