L’intelligence du lecteur.

Il ne faut pas sous estimer l’intelligence du lecteur, surtout en expliquant tout par le menu.

Soigner l’ellipse c’est surtout en premier lieu être d’une vigilance implacable sur nos propres non-dits.

Parvenir à la justesse nécessaire afin de les restituer dans la moindre envolée narrative.

Travailler cela sans relâche. Et même si on imagine que c’est pauvre, que ce n’est pas assez, faire confiance à cette justesse et à l’intelligence du lecteur.

10 réflexions sur “L’intelligence du lecteur.

  1. Bon jour Patrick,
    De toute façon, il y a une part d’interprétation et de tout le reste… de fait, un texte c’est comme une recette, il y a des gradations (ou dégradation) du goût à la réception… 🙂
    Bonne soirée.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.