Ecrire des faits divers

J’aurais aimé écrire des faits divers. Cela manque à ma formation d’écrivain. C’est peut-être en raison de cette lacune que je divague tellement en me servant d’images, de métaphores, de tout ce que j’ai à ma disposition finalement. Ce très peu acquis sur les bancs d’une scolarité tout à fait approximative.

Dans un canard local. Pas dans un grand journal non, je n’ai pas envie de faire des bornes. Disons une périphérie d’une cinquantaine de kilomètres au max

. Mettons jusqu’à Lyon ou Valence puisque je suis exactement entre les deux.

Encore qu’en ville pour trouver une place de stationnement ce soit une galère, d’ailleurs j’ y vais le plus rarement possible, et de préférence en train.

Enfin bref.

Adultères qui se terminent mal, meurtres en tout genres, vols de sac à main, braquages d’épiceries, ou d’église, vol à l’étalage, escroqueries de retraités, abus en tous genres, bref tout ce que peut contenir la catégorie merveilleuse des faits divers autant que variés.

Bien sur je ne serais pas le premier. D’autres y ont déjà pensé notamment Truman Capote et Calaferte. D’ailleurs cette idée je la dois plus à Calaferte qu’à Capote.

C’est dans une aridité de mots que le journaliste tente d’énoncer par les faits la vérité des faits et rien d’autre.

La vérité des faits, c’est seulement ce qui m’intéresse certains jours.

Et encore retirons le mot « vérité ».

Les faits, juste les faits, pour les divers tissements on verra ça plus tard.

4 réflexions sur “Ecrire des faits divers

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.