L’ennui mon ami

Je n’aimais pas l’ennui,

c’était un inconnu, un étranger

Il était noir comme du charbon

et laid comme une fille sans maquillage.

Mais un jour,

un jour arrive toujours

où j’étais tellement seul

qu’il n’y avait que lui.

L’ennui

à qui parler.

On a appris à se connaitre tout doucement

Il était plutôt rude, un sale type

toujours à me contredire sans arret.

Un vrai salaud.

Et puis et puis vous savez comment c’est

les filles aussi disent quel sale type

et puis elles les épousent.

ainsi va la vie.

Je ne peux pas dire qu’on soit vraiment amis

Mais on s’entraide ça c’est clair

Un voisinage intelligent

Une relation quasi conjugale,

tout compris et aussi le gnan gnan

sauf qu’on est inséparables

Ah ça il m’a dans la peau le saligaud.

Alors que moi suis plus volage

je trompe l’ennui c’est y pas beau ?

5 réflexions sur “L’ennui mon ami

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.