Protester

Hercule et le lion de Némee, Rubens.

Je proteste poliment, je ne me dévoierais pas, pas d’enculé, ni de nique ta mère, non rien de tout ça.

Je vais sonner aux portes des vieux autour. Ce que je ne fais jamais en temps normal.

— je vais à l’inter besoin de quelque chose ? je demande.

Je vais faire les courses des vieux voilà ma façon.

Je n’attends pas de merci pas de thé ni de petit gâteaux, rien de tout ça

C’est pour moi que je le fais, c’est comme ça que je m’oppose. Je suis un égoïste de nature vous savez… mais bon là si je ne fais rien si je reste dans mon atelier à gober devant mes toiles blanches… la vanité me monte au nez.

Peut-être que je vais agrandir encore le cercle… promenez les chiens énervés, vider les bouteilles vides dans le container, ramasser les crottes, les mégots dans les rues… peut-être que tout ça ne suffira encore pas…

Qu’il me faudra protester encore plus fort

Inviter chez moi des pauvres gens leur donner à becqueter, les loger, leur laver les pieds…

Je proteste contre ma propre ou sale inhumanité, comme vous voudrez, je renonce à mon petit confort, celui qui coute tant d’avilissements finalement.

Je proteste poliment, vous voyez…

Non vous ne voyez pas , et c’est très bien comme ça, un peu plus et j’allais en tirer de la fierté…

5 réflexions sur “Protester

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.