Comment vite torcher un article, sans que ce ne soit de la merde.

J’ai seulement quelques minutes pour écrire un article qui tient la route. Mettons 20 minutes, car ensuite j’aurais juste le temps de sauter sous la douche, d’enfiler mes guenilles et de me rendre au diable Vauvert pour donner mes cours.

Comment faire ?

J’imagine que vous avez tous eu ce genre de questionnement… au moins une fois dans votre vie de bloggeur, ou d’écolier, lorsqu’il fallait coute que coute rendre votre rédac à la maitresse sous peine d’obtenir une jolie bulle rouge.

WordPress n’est pas ma maitresse mais il sait y faire. Chaque jour si je publie un article il me refile un bon point. Il me dit « Bravo vous avez publié régulièrement pendant 100 jours »

Que se passerait-il si j’omettais, je n’ose même pas y penser. Ma vie toute entière probablement s’en irait à vau l’eau…

Peut-être que plus personne ne me lirait, je finirais comme tellement d’autres bloggeurs au fin fond d’un cul de basse fosse numérique ?

Rien que d’y penser ça me fait des gargouillis dans le ventre, symptômes bien connus des habitués de la trouille, des diarrhéiques et autres petits foireux grands suceurs, avaleurs et amateurs d’Imodium.

Donc non, il faut prendre le taureau par les cornes comme ma grand tante Albertine me le chuchote du fond de son sépulcre espagnol.

Je ne me souviens plus d’ailleurs si elle est enfouie à Madrid ou à Lisbonne tout à coup. Non , mince, mais si en plus je perds la mémoire des mausolées, rien ne va plus.

Et puis j’ai toujours été nul en géographie comme ça ne vous a certainement pas échappé.

Réagis ! bon Dieu me dit Albertine J’ai toujours adoré qu’on me hèle en m’adorant comme Dieu bon. Sans doute que de nombreux problèmes dans ma vie viennent de là. A force de me dire Bon Dieu j’ai fini par le croire.

Je n’en abuse pas.

Mais là faut bien que je fasse appel à ma toute puissance pour écrire ces quelques lignes. Et en plus sans que cela ne se voit trop, pas du tout envie que l’on me ramène encore une fois au Golgotha pour devenir le clou du spectacle non mais oh !

Donc mon conseil principal pour torcher un article le plus vite possible, c’est de ne surtout pas réfléchir, d’écrire tout ce qui vous passe par la tête.

Ensuite s’il vous reste un peu de temps après avoir torché ça vous pouvez tenter de corriger les fautes d’orthographe, les tournures un peu lourdes, les fautes de logique, de bon sens.

De quoi parle cet article?

voilà la question cruciale que vous devez vous poser. Et aussi et surtout est ce que ça intéresse vraiment les gens ? est ce que ça répond à un besoin ? à une douleur ? à un épine dans le pied , un bout de mangeaille entre deux dents ?

Voilà, comment et pourquoi. et éventuellement faites donc croire que vous seul avez LA solution….

Ah et puis j’oubliais, il faut de l’entrainement de la pratique, il faut avoir la courante à peu près tous les jours sans quoi rien.

Donc conseil encore ( gratuit) : A potron-minet avalez des Fuca et le soir de l’imodium. De temps en temps inversez ça peut aussi être marrant.

Reste à savoir si s’en est ou pas,

de la merde.

Reniflez l’air du temps et faites vous votre propre idée, et surtout ne croyez pas que je vais vous mâcher tout le boulot.

7 réflexions sur “Comment vite torcher un article, sans que ce ne soit de la merde.

  1. J’ai été correspondante de presse dans une autre vie. Pour conforter l’alimentaire. 1.un titre accrocheur. 2. Une seule idée par chronique. 3.on dit tout dans les cinq premières lignes, puis on développe, très pratique quand on est payé à la ligne. 4.on se débrouille quand même pour faire court, si on ne veut pas perdre son lecteur en route. Ça marche !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Le retour du Flying Bum Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.