Comment s’extraire des choses, sans en devenir une soi-même.

Nous vivons dans un monde de choses, tellement profondément que nous ne nous en rendons pas compte. Car nous sommes une chose nous-mêmes. Comment prendre conscience de cela ? Et qu’appelle t’on la conscience en tout premier lieu ?

Nous pensons immédiatement à quelque chose encore que nous nommons la pensée. Mais les pensées, les concepts, tous comme d’ailleurs les émotions sont aussi des choses.

Se rendre compte de cela produit aussi très souvent une chose.

— j’ai découvert que je ne suis pas que mes pensées, mes émotions, l’histoire que je ne cesse d’inventer concernant l’être que je suis.

Et évidemment c’est encore une histoire… c’est encore une de ces choses.

Et si soudain toutes ces choses s’évanouissaient ? On pense à la mort presque aussitôt. Sans toutes ces choses dont je ne peux me passer pour vivre je mourais probablement.

Et bien cette pensée est une chose encore évidemment.

Sans toutes ces choses il y a la vie, beaucoup plus de vie qu’on ne pourra jamais l’imaginer.

Il suffit juste d’un peu d’attention et à certain moment lorsque cela se produit on peut parvenir à s’extraire totalement.

Et à cet instant, pas de différence entre un arbre, un brin d’herbe, une pensée, une femme magnifique. On peut suivre tout cela sans y être impliqué. Il n’y a plus aucune raison de s’y impliquer.

4 réflexions sur “Comment s’extraire des choses, sans en devenir une soi-même.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.