Fatigue de l’artifice

reprise

Peinture chamanique

Plein de débuts, des fulgurances qui passent, comme des étoiles filantes tandis que j’avale le premier café du matin. Et puis parallèlement, ou en tâche de fond plutôt la somme de tous ces petits trucs à faire. Des petits trucs comme envoyer un courrier important, ranger cette partie désordonnée du grenier, téléphoner à un tel une telle, terminer ce coffrage pour ne plus voir ces câbles électriques pathétiques qui pendouillent, bref rien à voir du tout avec ces bouts de phrases qui surgissent de nulle part. Des flammèches léchant un allume feu, des trucs qu’il faudrait jeter le plus rapidement possible sur un bout de papier pour ne pas les perdre. Même si au bout du bout on les perd.

Mais j’ai en ce moment une telle hargne contre toute forme de contrainte, d’obligation, tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à du « il faut » ou du…

Voir l’article original 1 046 mots de plus

2 réflexions sur “Fatigue de l’artifice

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.