Revenons à nos pinceaux

Fleurs travail d’élève

Si l’au-delà est strictement pareil à l’ici, alors il faut peaufiner l’ici, en attendant d’être au-delà.

Je me suis dit que je recommençais encore et toujours les mêmes erreurs en écrivant tout azimut, en publiant comme un dératé tout et n’importe quoi. Comme s’il ne s’était strictement rien passé, et que je ne tirais aucune leçon de ma décision subite d’arrêter ce blog et de mon passage à l’acte qui s’étend sur une petite dizaine de jours à peine.

Tentons donc de canaliser un peu plus les choses. Ne fatiguons pas la lectrice, le lecteur…

Cantonnons nous à la peinture. Du moins autant qu’il sera humainement possible de s’y atteler.

Donc, nous avons fini de peindre des nuages et nous sommes attelés aux fleurs. C’est ce que je voulais dire surtout et puis j’ai oublié, j’ai dérivé, j’ai erré comme d’habitude.

Les fleurs, il faut voir la tête de mes élèves… ça ne les emballe pas spécialement et ça se voit, ils ont peine à le dissimuler.

Pourquoi les fleurs d’ailleurs ? A cause de la délicatesse qui sera une marche supplémentaire à gravir pour continuer vers une idée de l’érotisme en peinture comme je l’avais proposé il y a de cela quelques semaines.

Les nuages c’était la notion de légèreté, nous avons vu à quel point l’interaction du ciel et des nuages était importante dans le rapport des valeurs qu’on y installe. C’est un peu la même chose avec les fleurs, c’est d’ailleurs la même chose toujours entre le sujet et le fond.

—Dessinez-moi d’abord une fleur toute simple, revenez à vos 5 ans et ne vous censurez pas !

—…?

— Non Madeleine, tu n’as pas 5 ans lorsque tu dessines cette fleur, tu dois être âgée entre 10 et 15 ans, revois ta copie je te prie.

— Super Simone, là je vois que c’est toi à 5 ans et si tu le permets je vais montrer ce que tu as fait à tout le monde. Regardez la fleur de Simone, c’est une vraie fleur d’enfant de 5 ans, une fleur minuscule dans un petit coin de la grande feuille. Alors que toi Madeleine la tienne occupe tout l’espace de la feuille, et que ton dessin est déjà très structuré. Rappelez-vous : on se fiche que ça soit beau et bien fait ce n’est pas ce qui nous intéresse dans cette première peinture . Il faut juste que ça soit « juste » pour vous.

fleur travail d’élève

— Mais moi à mon âge j’ai oublié mes 5 ans me dit Madeleine.

— Ah bon ? Tu crois ça vraiment ? tu ne te souviens de rien ? Rappelle toi l’odeur de la classe, celle de l’encre violette, l’écorce des platanes dans la cour, les moment d’averse où tout le monde se réfugie sous le préau et l’odeur de chien mouillé, rappelle-toi aussi du gout du pain frais, et celui des Roudoudous.

— Ah oui je me souviens aussi des doryphores dans les patates, et aussi le poids d’une cerise dans la main, de celle qu’on chipe chez les voisins ajoute Simone, qui a l’air véritablement emballée.

— On n’oublie pas son enfance Madeleine, même quand celle-ci s’est bien passée. Allez un petit effort de laisser-aller enfantin, essaie tu verras bien !

Le second exercice sera de réaliser une fleur en noir et blanc avec seulement trois valeurs de gris.

Le dernier exercice sera de tirer partie des deux autres peintures pour réaliser un tableau abstrait.

Et pour corser le tout car je dois partir vraiment pile poil à l’heure aujourd’hui je vous donne une contrainte supplémentaire : le temps, on va dire 10 minutes pour la fleur naïve, 25 minutes pour le noir et blanc et il restera donc environ 20 minutes aussi pour l’abstraction. Ensuite comme d’habitude on aligne tout et on commente.

A vos pinceaux, partez !

Fleur travail d’élève

4 réflexions sur “Revenons à nos pinceaux

  1. J’aime beaucoup la dernière fleur d’élève. Au moins ces cours sont ludiques. J’aimerai bien y assister parce que l’on ne doit pas s’y ennuyer. Dommage que ce soit trop loin géographiquement parlant 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.