Dis merci à la dame.

Faut pas leur en vouloir d’avoir passé tout ce temps à vouloir nous éduquer, les parents font ce qu’ils peuvent. Parfois ils peuvent peu. Ou beaucoup mais pas dans le bon sens. C’est selon la main que l’on tire, aux cartes et qui nous caresse la joue ou nous broie.

Mais quand même quand je me souviens de ce ton melliflu

— Dis merci à la dame

— Et surtout n’oublie pas de remercier.

Les larmes me coulent sans que je ne puisse les refréner, sans fierté mal placée.

Les pauvres bougres.

Merci à vous de m’avoir fait tant douter des gratitudes que pour mieux les apprécier désormais.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.