Axiome.

Plus on me demande de faire, de dire, de penser quelque chose plus je me demande pourquoi on me le demande.

C’est une façon de procrastiner un peu plus rigolote que toutes celles déjà expérimentées.

Et le pire c’est qu’on découvre ainsi des trésors insoupçonnés de bassesse, d’hypocrisie, de bêtise, de fourberie. Entourloupettes à tous les étages ou presque.

Mais comme il n’y a guère que les caves qui m’attirent je ne risque pas de rester pris au piège.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

2 réflexions sur “Axiome.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.