39. Ma recette du cœur d’artichaud

François Rabelais Guetty images

Grande conversation avec mon bon ami François au sujet des artichauds. Quelle bagou il a encore ! Ce qui me conduit à parler de mon cœur d’artichaud bien sur.

— Tous les moutons passent par dessus bord mon bon ami me dit François

et on les suit du regard encore aujourd’hui. Mais qui reste dans le bateau ? tout le monde s’en fout ou à peu près.

On rit.

— Aller raconte moi comment ça t’est venu. Comment tu as eu cette magnifique idée de créer ton petit cœur d’artichaud me demande François.

— Probablement avec la fatigue d’avoir chaque soir à compter les moutons. Je réponds.

Rires.

Mais il faut cependant que je dise quelques mots là-dessus. Car évidemment François n’est pas seulement François, tout comme moi je suis autre chose que moi.

Voici donc ma recette pour créer un joli petit cœur d’artichaud.

En premier comme il se doit la liste des ingrédients.

  1. Prenez quelques tonnes de solitude, peu importe combien.
  2. Prenez de bonnes raclées presque chaque jour et si possible plusieurs fois dans une seule journée.
  3. Dites je t’aime à tout bout de champs et écoutez attentivement le silence épais qui s’en suit.
  4. N’évitez pas la claque ou la gifle ou le coup de pied au cul qui ne manquera pas d’arriver après le point 3.
  5. Recommencer l’opération jusqu’aux abords de l’évanouissement.
  6. Reprenez conscience comme vous le pouvez.
  7. Avisez un arbre ou un trou et isolez vous.
  8. Réfléchissez mais pas trop ni trop longtemps
  9. Regardez le ciel et trouver un ou deux nuages, que vous transformerez en animaux.
  10. Ouvrez l’œil et le bon et si vous ne savez pas lequel est le bon, faites de nombreux essais.
  11. désespérez vous de ne voir que ce que tout le monde ne voit pas
  12. Attention c’est là qu’il faut être attentif votre cœur suinte, récupérez vite un petit pot de sève ou de sang
  13. Soufflez dessus un soir de pleine lune
  14. Voici enfin une graine qu’il vous faudra faire grandir en l’arrosant matin midi et soir.
  15. Faites ça suffisamment longtemps pour oublier votre vrai cœur.
  16. Elancez vous dans la vie en déposant sous chaque pied votre coeur d’artichaud
  17. faites-en un joli paillasson.
  18. Puis observez encore et encore.

Et maintenant on cuisine !

Une fois que vous avez accumulé suffisamment de saleté de souillures votre cœur d’artichaud est fin prêt à être dégusté

Faites le bouillir pendant 45 minutes

Epluchez le consciencieusement, une feuille après l’autre

Retirer les poils un par un

Prenez donc un peu de vinaigrette et savourez son amertume.

Essuyez vous la bouche après.

Comme boisson pour l’accompagner je conseille un petit vino verde un vin jeune du Portugal, en provenance du Nord du pays de préférence.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.