4.Notule 4

Quel cinéma, quel cirque ! Déjà depuis une semaine cette promotion sur le débat en tête de gondole, un peu partout, comme des clous de girofles dans des oignons. Trop c’est trop.

Pour faire un bon pot au feu il n’en suffit que d’un seul.

J’en ai gardé un dans mon portefeuille des années qu’un ami m’avait donné. Un magnifique clou encore tout à fait valable pour se crucifier tout seul.

Et puis un jour de débine, j’ai craqué, j’ai fait bouillir de l’eau j’ai épluché des légumes imaginaires, j’ai fait bouillir de la viande rêvée, parmi les meilleurs morceaux, puis j’ai jeté l’oignon invisible planté de son clou authentique dans la marmite.

Et bien ce fut un succulent repas pour tout vous dire.

Pas aussi émotionnant qu’un soir de Noël à bouffer des patates imaginaires devant Chantal Goya transformée par moi-même en l’occasion en fée Viviane, non tout de même pas.

J’ai pleuré deux fois plus fort malgré tout poussé par l’extrême nécessité de célébrer ce moment . Puis malin comme pas deux, j’ai recueillis les larmes dans un petit flacon.

ça pourra servir l’année prochaine à la même heure au même moment si je me retrouvais par infortune soudain les yeux secs.

Ou dans 5 ans

Ou peut-être pas

On ne sait jamais.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.