7. Notule 7

La chute d’Icare, Rubens

Dans l’étude des rythmes suivant lesquels un homme parvient à la réussite puis à l’échec il y beaucoup à apprendre de la notion d’arrogance.

L’arrogance c’est lorsqu’on s’approprie un miracle, lorsqu’on dit c’est moi !

C’est humain bien sûr.

C’est le pivot le plus évident que l’on pourra trouver qui produit le basculement de la réussite vers l’échec.

Une forme de satiété accompagnée de paresse et d’un je ne sais quoi de fatuité.

Un sabotage du merveilleux.

Dans quel but ?

L’avidité et l’éternelle insatisfaction encore une fois, moteurs de notre chute vertigineuse dans la matière.

2 réflexions sur “7. Notule 7

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.