8. Notule 8

Peinture blanche sur fond noir 40x50cm

Frotter du blanc sur du noir, créer des formes plus ou moins distinctes ainsi que des valeurs, un contraste, voir déjà une profondeur.

J’explore ainsi un commencement sans avoir d’idée.

Je ne pense pas au résultat.

Agir, laisser aller les choses comme elles veulent se retirer sans s’attacher à une pensée à un jugement. Arrêter sitôt la première idée séduisante qui s’impose.

Passer à un autre tableau en laissant celui-ci suffisamment silencieux quelque part dans l’atelier, l’oublier quelques jours.

C’est un travail à la fois très rapide et très lent.

4 réflexions sur “8. Notule 8

  1. Ce tableau narre un beau silence. Je pourrais le laisser se taire, sur mon mur, pendant longtemps. J’y entends déjà une histoire, à la fois triste et tendre. De quoi y raconter le monde, et les jours qui passent.
    « Assis sur les pierres, dans un grand horizon de paille, un homme grelottait. »

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.