Le poison lent des belles images

Elle ne l’a surement pas fait exprès, cela partait de cette zone pseudo enfantine dans laquelle se loge les « bons sentiments ». Cette belle image en couleur incitant à rêver sa vie, signée Walt Disney.

Le genre d’image qui s’insinue lentement dans votre cœur d’enfant, et vous explose les neurones année après année.

Une manipulation frauduleuse, éhontée de l’éblouissement premier à la vie.

Un grand méchant loup caricature du juif qui vient se présenter devant la chaumière des trois petits cochons.

L’obsession d’un homme pour le contrôle, ultra conservateur anti sémite et sexiste.

Evidemment on peut toujours dire que l’art excuse tout et que ma foi l’homme n’est qu’un homme.

Mais cette emprise sur l’enfance de toute une génération est tellement en miroir de l’emprise américaine sur notre monde, que je ne peux que la trouver désormais insupportable.

Donc non je ne rêve pas à partir d’une belle image provenant des studios Walt Disney. Je n’ai pas besoin d’un tel support pour rêver

je n’en ai plus besoin.

Je suis au regret.

Et puis tout de suite après je regrette mon agacement, au même moment je le regrette.

Je suis comme ça.

Ne m’en voulez pas trop.

5 réflexions sur “Le poison lent des belles images

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.