89. Notule 89

Vous savez quelque chose, j’aime pas ce mot mais disons le : une expertise… ( sans pouffer svp) et là vous recevez une avalanche de questions, et pas de skis pour vous tirer d’affaire. D’ailleurs évidemment je n’ai jamais skié non plus. Rien que d’y penser j’ai déjà mal aux fesses.

Mais l’avalanche de questions s’en fout de votre état d’âme. Elle dévale.

—comment qu’on fait ceci et pourquoi fait on cela ??

sans arrêt

Toute la sainte journée

des comment et des pourquoi

Et donc vous répondez au début, c’est comme un jeu si on veut. Un genre de QCM à répétition qui flatte votre ego quelque part, cet ego qui vous rabâche que vous savez quelque chose que les autres ignorent.

Mais même le meilleur ego du monde subit l’érosion ou l’entropie, l’usure.

Surtout que la plupart des réponses sont déjà dans les questions, et donc vous comprenez soudain qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une putain d’agression.

Du coup vous vous levez, vous vous fichez debout sur une table, en vous débarrassant de votre chemise

vous vous frappez la poitrine comme un vieux singe en guise de réflexe

Puis vous avez une petite lueur de doute

C’est juste un petit soucis de prostate.

Vous vous confondez en excuses en faisant une blague ou deux, remettez la chemise,

et vous vous dirigez à reculons vers les vécés.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.