Pour qui t’écris ?

A partir du moment où tu publies ça signifie que tu écris pour quelqu’un, tu veux être lu. C’est ça le but non ?

—Blanchon, réveille toi je te parle !

— Hein ? Quoi ? Qui vient me déranger ? Z’êtes qui vous ?

— Je m’y attendais, tu fais encore semblant de ne pas avoir bien entendu, tu esquives… c’est ça ?

— non mais déjà on ne se connaît pas, je vous demanderais d’utiliser le vouvoiement, d’être un minimum respectueux, c’est pas la foire d’empoigne, ni une bauge à gorets ma tête ! Soyez poli merde !

—Mais bougre de crétin c’est moi, tu ne me reconnais pas ou tu fais encore le mariole ?

— Mossieur, , je vois que vous persistez dans l’erreur… vous ne tirerez rien de bon de moi de cette façon, moi qui vous le dis…Allez au diable

— Mais je suis toi ! Réveille toi andouille !

— Qui moi ? Vous dites n’importe quoi vraiment car il n’y a que moi qui suis moi !

Bon déjà le simple fait de se poser une question à soi-même n’est peut-être pas la meilleure solution, c’est évident, surtout si on ne s’entend pas.

Peut-être que cette question on ne devrait pas se la poser à soi-même , vu le résultat.

Sinon ça risque de devenir un monologue absurde.

— Mais tu aimes l’absurde, tu me le dis tout le temps, pourquoi ne pas en profiter ? Te déroberais-tu ? Fuirais-tu ? Te carapaterais-tu lâchement ?

— Vous ne comprenez rien à rien, laissez moi tranquille ! Partez ! Sortez de ma tête !

— Et pourquoi ce serait moi qui m’en irais ? J’ai tout autant le droit d’être là que toi, puisque j’y suis depuis le début ! De plus, j’ai souvent l’impression que tu n’écris que pour moi, ça me correspond tellement certains jours que je jurerais l’avoir écris moi-même.

—Arrêtez ça immédiatement , vous n’obtiendrez rien de moi par la flatterie, je connais la musique !

— Oui, bien sûr, mais regarde un peu dans quel état ça te met cette question, juste ça… on dirait que tu es en colère encore une fois. À chaque fois que tu ne sais pas quoi répondre c’est la même chose, tu te braques, te referme comme une huître, es tu bien conscient de ces choses ?

— Absolument désolé, mais je ne sais pas faire autrement avec les emmerdeurs, pardonnez moi du peu …

— Hum, je vois, et dans 5 minutes tu ne diras plus rien tu t’enfermeras à nouveau dans ton mutisme et il n’y aura plus rien à tirer de toi. Je te connais par coeur tu sais.

—…!

— Pas de problème, tu peux rester muet, ça ne me gêne pas. Je sais aussi que tu prendras le temps de réfléchir à ma question quand tu croiras que je suis parti, quand tu t’imagineras seul et tranquille. Et qu’à ce moment là tu ne te feras aucun cadeau. Tu répondras tout seul à ma question comme si c’était toi qui te l’étais posée.

Pourtant si tu me permets de te dire encore une chose simple, personne d’autre que moi ne pourra jamais satisfaire à ta demande d’amour, parce que tu écris probablement que dans ce but uniquement, si tu parviens à éluder tous les prétextes fumeux qui te permettent de te dissimuler cette évidence à toi même, en revanche moi, tu ne pourras jamais me berner.

—…

— oui, je t’entends déjà ruminer sur l’amour, cette chose dégoûtante comme tu dis souvent, cet amour des autres qui n’est jamais trop bien pour toi, ou l’inverse en tous cas qui ne répond jamais à tes attentes, dont tu ne cesses jamais de te plaindre à toi même parce que ça te parait si ridicule de l’exprimer tout haut n’est-ce pas…cet amour que tu refuses d’emblée systématiquement désormais parce que tu t’es persuadé qu’il n’est pas l’Amour. Tout simplement parce que tu défies le miracle encore à ton âge, et que lorsque par miracle justement il surgit dans ta vie, tu le repousses toujours comme si tu voulais qu’il reste dans l’impossible, que sans cet impossibilité motrice tu ne saurais être qui tu es vraiment.

Une réflexion sur “Pour qui t’écris ?

Répondre à Caroline D Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.