En vrac

« Je ne peux pas dire : je me souviens sans dire implicitement : je me rappelle que je me souviens (Phédon). Cela implique l’in (dé) fini. Mais comme fibre d’un présent du passé. »

Extrait de
Poétique. Remarques. Poésie, mémoire, nombre, temps, rythme, contrainte, forme, etc.
Jacques Roubaud


Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur. ( mais peu importe puisque je cite la source d’une part et que d’autre part je n’ai de public que de rares badauds dont l’attention fond aussitôt qu’elle fait un effort de cristallisation)

De plus je profite de l’arbitraire tant qu’on peut encore en profiter, c’est une denrée en voie de disparition, comme la moutarde, l’huile de tournesol,

par contre pas sur de pouvoir m’en passer si facilement comme je le fais bien volontiers avec ces deux produits désormais absents de mes placards.

7 réflexions sur “En vrac

Répondre à jamadrou Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.