Fascisme du regard

Aller loin dans le rien et se demander à partir de rien ce qu’on voit comment on le voit surtout de quelle composition se sert-on pour voir ainsi pour enfermer une scène, une image afin qu’elle soit identifiable facile à comprendre avec des tags des mots-clefs des étiquettes afin qu’elle ne nous échappe pas ne nous échappe plus qu’on puisse dans l’instant où le besoin se fait sentir la convoquée immédiatement Peindre aujourd’hui n’importe quoi des thèmes habituels de la peinture scène religieuse bataille mythologie paysage personnage portrait autoportrait nature morte peindre aujourd’hui ça de quelle manière si on veut appartenir à une histoire de la peinture, si on veut trouver du lien avec cette histoire est-ce important de trouver du lien toujours est ce important d’entrer dans une histoire quelle qu’elle soit et ce n’est pas comme si cela était dépendant d’une volonté évidemment autant de sujets futiles de préoccupation avant de s’occuper de l’essentiel qui est peindre aujourd’hui quelque chose qui tient pour soi face à soi tout concorde dans le mauvais sens où rien ne concorde avec l’individu tout concorde pour la masse le troupeau les prospects les clients les chalands et toi regarde toi tu crois sortir d’un troupeau tu te retrouves aussitôt dans un autre tout est déjà prévu d’avance les techniques sont rodées depuis 40 depuis le siècle dernier les nazis ont tout légué au management comme à Walt Disney et tout les rêves qu’on pense s’approprier personnellement des mythes ariens ce n’est rien que ça mais si bien mixés enfoncés dans le crane la gorge les poumons l’estomac digérés qu’on n’y voit goutte la merde ne sent même pas la merde imagine tout est aseptisé Peindre alors c’est quoi dans tout ça on serait bien en peine de le dire sans risque désormais sous peine d’être banni dans l’indifférence globale nouvelle arme algorithmique de masse et pourtant il en y a je les vois et qui se donnent du mal un mal de chien un mal d’artiste je les vois ils s’expliquent des peintres que je vois et dont je fis partie ignorant de toute la comédie mais aujourd’hui non je ne ris plus je regarde atterré le flux et tous ces gens avalés par le flux puis recrachés quelque part dans les cervelles consommés par les cervelles les mains ne servant plus à rien sauf au scroll et chacun y allant de son c’est bien j’aime j’adore tu le vends combien ah mais c’est pas donné tu fais en plusieurs fois des peintures comme des pommes de terre des tomates qui poussent sans terre la peinture un produit de grande consommation banalisée en grande partie sauf des meilleurs choisis dans l’arbitraire ou la camaraderie ou l’air du temps ou la peur de rater une aubaine à venir désormais après les van gogh ratés on ne sait désormais plus trop quand le génie va bouillir dans l’avenir et surtout rapporter revenir donc à soi à l’œuf s’y recroqueviller tout entier pour aller chercher l’idée parmi toute la crasse des idées bateau des idées mâchées et remâchées sans gout sans jus sans tomber dans le piège de l’originalité cela demande du fil à tordre et à retordre et pour écrire une langue à tourner au moins sept fois dans la bouche ou pas si on appartient à la catégorie des gueules cassés des sans dents des infames ou pas aussi si on s’en fout et qu’on cherche de façon circulaire sa propre indifférence à la lanterne et soudain se demander si tous les gentils sont obligatoirement cons et les méchants sont si malins que ça de façon tout à fait binaire comme tout à chacun tout aussi fasciste finalement que tout à chacun.

Seule solution pour l’instant aller plus loin encore dans le rien et peindre ce qui vient.

2 réflexions sur “Fascisme du regard

Répondre à Peinture chamanique Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.