Disparitions

Je ne vois plus Bernard, chaque jour il publiait un extrait d’article politique, quelques nouvelles du temps qu’il fait du côté de Salon, et quelques trucs et astuces informatiques assez utiles pour une bille en ce domaine comme moi. Bien qu’au demeurant je n’étais pas en accord avec ses opinions politique nous échangions volontiers quelques commentaires par ci par là, une façon se s’accompagner au cours de la journée de la semaine, on n’oubliait pas de se dire bon week-end et même de blaguer. Mais je ne vois plus Bernard, du moins je ne vois plus ses billets.

Je ne vois plus un tel une telle non plus dans la vraie vie, non pas que j’ai une acrimonie particulière envers un tel ou une telle mais je crois qu’à partir d’un certain âge on finit par s’habituer à ces absences, ces disparitions. Il peut y avoir tout un faisceau de bonnes raisons comme de mauvaises mais on n’a plus envie de compter sur les doigts comme autrefois on le faisait. Les gens disparaissent de votre vie sans faire trop de bruit, on ne le remarque pas plus que ceux qui en sortent avec fracas au bout d’un moment tout semble devenir égal.

Mon épouse par contre entretient les liens, c’est naturel je crois chez elle. Elle a du mal à comprendre que je ne sois pas doté du même naturel évidemment. Elle me dit que je suis une sorte de seigneur assit sur son trône qui attend que les autres veuillent bien se donner la peine d’apparaître devant moi. Le fait est que si c’était aussi possible, que magique je serais assez mal à l’aise de voir apparaître des gens pour un oui ou un non au beau milieu de mon salon modeste soi dit en passant.

Je crois qu’on ne choisit pas vraiment d’avoir ou non du goût ni pour la compagnie des autres ni pour l’entretient que tout cela nécessite. Jadis je me forçais un peu, pas beaucoup déjà, et cela ne donnait rien de bon. Je me retrouvais à dîner ou à souper chez des personnes qui pour la plupart et objectivement m’étaient autant des inconnus que je le suis resté envers moi même. Sur ce point d’ailleurs je relève un sacré paradoxe chez Socrate qui déclare d’un côté connais toi toi-même et de l’autre avoue qu’il sait qu’il est ignorant en tout.

Cependant on peut tout de même avoir des affinités sans pour autant être cul et chemise. Avoir des affinités dans ce monde ce n’est pas rien…mais s’il faut pour cela toujours brosser les gens dans le sens du poil pour les garder je les abandonne bien volontiers à qui saura mieux que moi en profiter. D’ailleurs c’est bien mon défaut je ne profite de pas grand chose sinon rien en matière de relations humaines, la plupart du temps j’essaie de me convaincre d’un besoin comme les marqueteurs savent le faire pour nous mener par le bout du nez…il suffit que je m’en rende compte pour le supprimer aussi facilement que tous les mails par lesquels je suis assailli chaque matin.

Un de ces quatre je disparaîtrai aussi c’est écrit. Est-ce que je manquerais aux gens, même les plus proches, ce serait une illusion de le croire. Chacun voudra bien se souvenir de ce qui lui chante à mon sujet, je crois que ça ne me regardera guère, ça regardera ceux qui s’interrogent sur la bizarrerie des disparitions, en miroir de leur propre disparition voilà tout.

6 réflexions sur “Disparitions

  1. Affinités, heureusement , nous en avons avec certaines et certains trouvé(e)s par hasard sur les chemins virtuels… Suivez mon regard. Affinité avec des personnes qu’on ne rencontrera sans doute jamais ailleurs que sur la « toile » ( le voile du réel)si proche, si lointain…. avec qui on aimerait boire un verre plus souvent qu’avec nos contemporains de la vie réelle.

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.