Second souffle

Il y a sans doute des degrés, des paliers, semblables à ceux que connaissent les plongeurs en apnée. Et à chacun de ces paliers on se dit ça y est, j’y suis. Parfois même, comme l’éprouve le coureur de fond, ce sentiment de bien-être. Il ne dure pas très longtemps avant que les difficultés ne reviennent. Lire tout comme écrire se confondent dans cette image ce matin, quelqu’un qui court, mais moins éperdu que toujours. Est-ce seulement un second souffle… combien de temps cela durera… il faudrait juste en profiter, courir pour distancer la méfiance qui, on le sait, nous rattrapera. Puisque c’est probablement pour elle bien plus qu’à cause d’elle, qu’on s’élance.

3 réflexions sur “Second souffle

  1. Qu’il est juste et beau ce texte que je lis en rentrant de ma foulée matinale… le second souffle, c’est au coeur ce qu’est le lâcher-prise pour la tête, non ? Il ne faut pas le chercher, encore moins le provoquer, c’est lui qui te trouve, à force d’un peu de patience et d’humilité…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.