Visages imaginaires

L’empêchement est un boulet au pied. Mais tout de même, parfois une apesanteur, un répit. Alors on peut se déplacer jusqu’au chevalet, et se dire aller… et dans le mouvement impulsé ne pas lâcher. Deux toiles aujourd’hui format 60×80 cm. En partant d’un fond noir. Les formes les couleurs sont posées à la peinture acrylique. Un travail de patience car le noir boit les intensités. Mais la douceur qui en ressort me plaît assez. Peut-être que la finition à l’huile apporterait quelque chose de plus, ou bien tout basculera dans l’insipide. Un risque. À suivre…

Une réflexion sur “Visages imaginaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.