Les grandes et les petites

En exposition les petites toiles partent vite il faut toujours en faire de nouvelles. Les grandes, on s’ébahit sur elles, mais on n’a pas toujours le budget pour, ni les murs. Trouver la bonne proportion entre petits, moyens et grands formats fait partie à la fois de la stratégie mais apporte un plus, En fait c’est bien moins intimidant pour le public. Prévoir des prix pour. Est-ce plus facile de peindre des petits formats que les grands? C’est une question qui revient souvent. Non ce n’est pas plus facile. Il faut apporter je crois la même attention. Et cela arrive qu’on peine autant sur de petits formats que de grandes toiles. Mais on peut tout de même parvenir à calculer le temps passé et mettre ça sous l’étiquette « recherche et développement » Souvent les petits formats permettent d’explorer plus rapidement quelque chose…

En ce moment je reprends de vieilles toiles abstraites qui ne me plaisent plus, je repeins par dessus et ça permet d’explorer de nouvelles possibilités d’harmonies, formes et couleurs. Trois paysages verticaux et quelques visages imaginaires mais pas satisfait encore, trop rempli trop de choses. Apprendre à dire moins, pas si simple… pareil pour écrire. On croit que l’on a beaucoup à dire, mais en fait on cherche un chemin dans notre propre confusion. Et lorsqu’on en ressort soit c’est déjà dit, c’est une évidence, quand ce n’est pas une banalité qui n’intéresse personne.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.