Ville au crépuscule

Lyon place des Terreaux

Tranquille. Fin d’une journée de travail. Premières lueurs qui s’allument de l’autre côté de la place. Leonidas. JeanLouis David. Voisin. Leffe. Une autre bière peut-être. Quatre euros soixante quinze cents . Chasse la sensation désagréable. Qu’est-ce que je fiche là. Je ne sais pas. Aucune idée. Sensation paisible qui revient. Il faut tout de même l’effort d’un mantra. Le répéter en boucle, méthode Coué ou hindou.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.