l’agacement

Ce qui m’agace m’apprend ce dont je ne veux pas, ce que je ne veux plus. Ce qui m’agace m’appartient encore, brille une dernière fois d’un éclat triste ou saugrenu avant de disparaitre dans le néant, dans le vide dans lequel je préfère résider. Ce qui m’agace me met en mouvement pour que je me satisfasse, jouisse de l’immobile. Et parfois le vide, l’immobile m’agacent aussi sans que je ne puisse trouver d’issue. Alors j’écris.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.