cendres

Fascination pour cette cendre qui dévore peu à peu le papier blanc de la gitane, tenue entre deux doigts, aux phalanges velues. Main de ce grand-père d’une bienveillance inquiétante. À retrouver ce souvenir et après avoir lu un article sur Yves Klein sur le blog de Lisa une phrase semble réunir ces deux événements mes tableaux sont la cendre de mon art phrase que je trouve d’une justesse inouïe. La cendre de la cigarette se mêle au bleu des peintures de Klein, participent étonnamment en même temps à cette fonction du visible, d’ouvrir une porte vers l’invisible.

4 réflexions sur “cendres

Répondre à Joël Hamm Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.