Lilas

le lilas de la cour qui a comme un étourdi déployé tant de nouvelles feuilles à l’automne, ne fleurira pas cet hiver. La sève reflue vers ses racines depuis que le froid est là. Et je me demande si les oiseaux migrateurs n’ont pas aussi été trompés par leur rêve sédentaire. Peu de chance que les nids intéressent la chatte au printemps. Le monde se meurt doucement de ses automatismes défaillants , du manque de prévoyance, d’une carence d’imagination.

Une réflexion sur “Lilas

Répondre à barbarasoleil Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.