Carnet 18

Proposition du jour, recopier un texte ou deux et en écrire éventuellement un qui en découlerait.

En levant les yeux, je vis un gros crochet de fer rouillé scellé dans la clef de la voute, qui est une pierre ronde. Cette chose était le lit de la question. On posait dessus un matelas de cuir sur lequel on étendait le patient. Ravaillac a passé six semaines couché sur cette table, les pieds et les mains liés, bouclé à la ceinture par une courroie à laquelle se rattachait une longue chaîne qui pendait de la voûte. Le dernier anneau de cette chaîne était passé dans le crochet que je voyais encore fixé au-dessus de la tête. Six gardes gentilshommes et six gardes de la prévôté le veillaient nuit et jour. Damiens a été gardé, comme Ravaillac, dans cette chambre, et garrotté sur ce lit pendant tout le temps que dura l’instruction et le jugement de son procès. Desrues, Cartouche, la Voisin ont été questionnés sur cette table. La marquise de Brinvilliers y fut étendue toute nue, attachée et, pour ainsi dire, écartelée par quatre chaînes aux quatre membres, et subit là cette affreuse question extraordinaire par l’eau qui lui fit dire: –Comment allez-vous faire pour mettre ce gros tonneau d’eau dans ce petit corps?

Toute une sombre histoire est là, qui s’est infiltrée, pour ainsi dire, goutte à goutte, dans les pores de ces pierres, dans ces murailles, dans cette voûte, dans ce banc, dans cette table, dans ce pavé, dans cette porte. Elle est là tout entière; elle n’en est jamais sortie; elle y a été enfermée, elle est restée sous les verrous ; rien n’en a transpiré, rien de n’en est évaporé au dehors; personne n’en a jamais rien dit, rien conté, rien trahi, rien révélé. Cette crypte, qui ressemble à l’intérieur d’un entonnoir renversé, cette caverne fate de main d’homme, cette boite de pierre, à gardé le secret de tout le sang qu’elle a bu, de tous les hurlements qu’elle a étouffés. Les effroyables choses qui se sont accomplies dans cet antre de juges y palpitent et y vivent encore, et y dégagent on ne sait quels miasmes hideux.

En ouvrant les yeux, en pleine nuit, alors que je m’étais assoupi sur le petit lit, un livre de Victor Hugo dans les mains, dans la pièce au rez-de-chaussée de la maison, j’ai su que j’avais probablement été frappé par le Covid. Un grand effondrement, et à partir duquel, chaque pas compte, ne serait-ce que pour aller boire un verre d’eau à la cuisine, à quelques mètres seulement. Tout de suite j’ai senti la panique m’envahir. Mes cours et stages, tombant à l’eau pour la semaine, probablement. La question et le Covid, drôle de relation. Mais pas vraiment vaillant pour chercher des relations maintenant , je préfère aller me recoucher.

2 réflexions sur “Carnet 18

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.