Se rencontrer

Se rencontrer après tant de rencontres. Une fois la soixantaine passée. Obligé que ce soit different de tout ce que l’on a déjà rencontré. Le capital d’échecs, de déceptions , d’ennuis, la somme des empêchements, le bilan des défaites. Ce terrorisme associé à tout capital. Enfin et simultanément, l’idée du manque, de la faillite, de cette déroute connue, archiconnue. De quelle nature la foi sera-t-elle reconstituée, en une ultime tentative. Impossible de le savoir vraiment sans essayer. Ne serait-ce que pour mieux se convaincre de la persistance obstinée de l’échec porté ou supporté, encore et toujours. À moins que, au contraire, cet échec inspire enfin révolte et résistance. Bien sûr, à ne pas confondre avec une nostalgie dérisoire. Se rencontrer comme partir en quête d’une fontaine de jouvence. Encore un profit déguisé. Peut-être une solution dans le fait d’avancer nu et dans l’oubli de toute quête. En ne pensant à rien cette fois encore. Se sentir suffisamment fort désormais pour pouvoir se dire, on verra bien.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.