Réthorique

La littérature se confond pour toi avec la rhétorique dans ce qu’elle a d’ailleurs, paradoxe, de plus agaçant. C’est à dire vouloir persuader ou convaincre. Quant à l’éloquence avoue que tu n’es pas très doué dans ce domaine non plus. Parfois tu te dis qu’il n’est peut-être pas trop tard pour apprendre à devenir éloquent puis tu remontes la rivière en bon saumon pour retrouver le lieu de la ponte, l’intention. Pourquoi veux-tu être éloquent tout à coup alors que tu ne l’as jamais été.. Donc c’est là que la rhétorique reprend le dessus. Et tu uses de toutes ses techniques pour te convaincre ou te persuader que tu es toujours en quête d’un ailleurs pour ne pas accepter d’être simplement ici tel que tu es, cette masse de contradictions insoluble. Sauf que la rhétorique possède aussi des limites, une sorte de patience qui s’épuise tôt ou tard. Donc l’intention est d’épuiser toute réthorique, et tout ce qu’elle dissimule de mauvaises intentions. Si tu te diriges vers un rêve d’éloquence avant d’achever d’épuiser tes convictions qui tournent à vide, relis Don Quichotte encore une fois pour te persuader que tu as définitivement raison d’être cet idiot.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.