Ritournelle

peinture Gérard Garouste

Aucune autorité n’eut jamais le pouvoir de fléchir cette autorité qui se dissimule tout au fond de toi. Au contraire chaque assaut fut repoussé la plupart du temps dans une inconscience quasi totale des enjeux de pouvoir que toutes les parties telles des chiennes briguaient. Ainsi tu crus longtemps ne trouver refuge véritable que dans l’idiotie, et une soumission dont tu ne te doutais même pas qu’elle ne soit que de façade à quelque autorité que ce fut- y compris ta secrète.

Je suis un idiot chantas-tu longtemps comme on répète inlassablement la même excuse. Puis vint enfin ce jour où ta gorge se noua et tu ne chantas plus. Mais un crachat jaillit soudain, impromptu, de ta bouche comme se vide un ventre de ses eaux salées. C’est ainsi que l’autorité surgit, nue et radieuse, comme un poisson des profondeurs de ton cœur d’abruti.

Une réflexion sur “Ritournelle

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.