rêve

Peut-on rêver d’un bruit, un bruit si particulier qu’on le reconnaît aussitôt entre mille. Chtonk ! un son ni aiguë ni grave, c’est le bruit de la gangue qui choit sur un chemin de terre, un chemin forestier. Et dans ce son une déchirure. Et tiens, tend encore plus l’oreille dans le rêve, même la brillance du fruit se dévoile, est audible.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.