Programmer la fin

illustration Le Grèbe.

Tu n’as pas bien réussi le début, tu es resté médiocre dans le milieu, alors peut-être que tu peux faire un effort pour la fin. Nettoyer tout le bazar que tu laisserais derrière toi, un minimum pour partir sans être une charge pour les autres. Parfois cette pensée t’effleure et t’effraie et tu la laisses passer, bien sûr. Et puis tu as imaginé ta mort tellement de fois déjà, et toujours dans une imminence qui s’est avérée être mensongère qu’un jour où l’autre tu te mordras les doigts c’est sûr. Et ce jour là tu pourras t’en prendre à ton imagination ou à ta trouille de crever, ça ne changera pas grand chose. Toutes ces toiles ces dessins ces textes qui ont constitué l’essentiel de tes préoccupations durant toutes ces années tu devrais commencer à t’en débarrasser. Nettoyer, faire le vide, laisser propre derrière toi. Tu es le mieux placé pour savoir ce qu’il en coûte de s’attacher au passé, aux traces, et à la nostalgie douteuse. Partir en beauté. Juste prévoir le moment propice quelques instants auparavant pour avoir la force d’appuyer sur un bouton (imaginaire ?) et tout effacer. Et cependant regarde, tu es en ce moment même en train de faire tout le contraire encore une fois. Tous ces textes que tu rassembles sur un nouveau site en les relisant les corrigeant pour tenter de te convaincre qu’ils peuvent tenir dans une durée… Mais rassure-toi les hébergeurs de sites ne sont pas des philanthropes. Quand le robinet sera fermé tout disparaîtra sans même que tu n’aies à lever le petit doigt. Donc tant que tu es en vie fais ce que tu as à faire et fiche toi du reste, la nature ou la vie sont bien faites. Et puis il n’y a que toi qui attache une si grande importance à toi-même, en tant que cible perpétuelle, en tant que produit d’un monde, d’une époque complètement merdique. Donc la poussière retourne à la poussière c’est la règle et celle-ci tu ne pourras pas la contourner. Et c’est une joie sauvage qui t’attrape et te ferait danser, et pourquoi un conditionnel, danse là tout de suite dans ton atelier et fiche toi du reste ! La vie est plus forte que la mort et elle est un devoir envers nos morts.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.