l’étrange.

Ce que tu trouves étrange et que nul autre ne semble voir. Ou n’en parle. Le fait de vivre est en soi tellement étrange. Ensuite partager cette sensation permanente d’étrangeté est-il utile, intéressant, est-ce encore une façon de dire quelque chose sur soi, d’attirer l’attention quand on estime être dans une carence. Autant de questions sans réponse définitive. Le doute lui aussi devient étrange après toutes ces années, presque comme n’importe quelle certitude. Le doute quant à toute cette fameuse perte de temps que l’on ne cesse de te seriner depuis toujours quand tu devrais te concentrer sur des choses qui rapportent. Comme si les choses étaient des chiennes ou des chiens. Certains chiens peuvent éprouver une fatigue envers leurs maîtres, et parfois refuser de rapporter, voire ils peuvent mordre tant on les aura désespérés, mal traités. Et la l’étrangeté se métamorphosera en délit, en crime, mots valises pour enfermer en appuyant bien dessus, l’incompréhension, ou l’incompréhensible.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.