parabole

Kafka et les paraboles, il se sera arrangé pour qu’aucune ne soit explicable raisonnablement, que toutes débouchent sur la possibilité d’une interprétation contradictoire, d’une controverse. La parabole aujourd’hui n’est plus qu’une antenne sur un toit, accrochée à une façade. Quant au mode de pensée prophétique il aura été totalement évincé. Peut-être que dans cette modernité littéraire qu’une partie des intellectuels ( juifs ou d’origine d’ailleurs pour la plupart ) accordent à Kafka, on peut découvrir la nostalgie de ce mode de pensée constitué d’énigmes insolubles, de paraboles, de prophéties ne prophétisant que de l’incompréhensible, d’une explication parallèle, à la fois épouvantable et merveilleuse de la réalité devenue de nos jours cette peau de chagrin.

Finalement je décide de ne pas reprendre ce portrait, que rajouter de plus, aucune idée ne vient, une manière de finir avec un *parce que *

portrait de Franz Kafka janvier 2023 huile sur toile 30×30 cm.

Une réflexion sur “parabole

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.