Comment construire sa démarche artistique en 10 étapes #3

C'est dimanche et je me suis réveillé très tôt, hier soir, épuisé par une journée de travail bien remplie je m''étais décidé à aller me coucher de bonne heure et comme je le fais souvent je me suis endormi en pensant à un mot... "Récapituler". Comme on le dit souvent "la nuit porte conseil " et je peux t'assurer que c'est vrai.

Séraphine de Senlis

Au musée de Grenoble où je me suis rendu il y a de cela quelques jours pour ne pas louper l'exposition des œuvres de Picasso réalisées durant la période de la seconde guerre mondiale, j'ai découvert un tableau de Séraphine de Senlis dont la composition, la texture, les couleurs, bref l'ambiance générale de celui ci m'a happé durant de longues minutes.

Le départ de Nausicaa

C'est un matin d'hiver comme celui ci que j'ai senti qu'il fallait que je me rende plus tôt à mon travail. J'avais laissé ma petite chatte de 22 ans chez le vétérinaire à coté de l'atelier que j'occupais à l'époque. La doctoresse avait été sympa elle m'avait annoncé la chose en douceur, les reins étaient bloqués, ils allaient la maintenir en dialyse, mais il ne fallait pas que j'espère de trop, elle ne passerait sans doute pas la nuit.

Le petit sentier #9

C'est une forme de trahison qui me vient immédiatement à l'esprit lorsque je pense à m'organiser. Cela signifierait qu'en m'organisant, je me conférerait une fonction, un rôle qui ne m'appartiennent pas. Que je toucherais à quelque chose de sacré, que je considère sacré. A un ensemble insécable dont la vie, le destin, la fatalité, Dieu ou le diable m'auraient désigné comme dépositaire. Jusqu'à tardivement dans mon existence, j'ai mis de coté une possibilité importante sur laquelle je pouvais avoir la main. Le libre arbitre.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :