La dernière illusion

J'avais traversé à grandes enjambées la place de Chateau-Rouge, sa cohue, ses odeurs de piment, de sueur et d'épices, pour enfin parvenir à mon hâvre de paix, la Rue Custine.