célébrer

Peinture Van Gogh la nuit étoilée

Remettre au goût du jour la célébration c’est retrouver un remède de grand mère évincé par l’industrie pharmaceutique profiteuse. On ne célèbre plus guère qu’a de trop rares occasions, on célèbre un événement rare comme des fiançailles, un mariage, une disparition, et ce de façon collective en général. La célébration personnelle c’est bien autre chose qu’un selfi devant les bougies d’un gâteau, c’est bien autre chose qu’une image tout simplement.

Se célébrer soi-même ou célébrer une ou un inconnu secrètement, voilà une piste intéressante pour l’érection de la gratitude et pourquoi pas la santé publique.

Célébrer c’est extirper du banal l’extraordinaire, c’est traverser ce qu’on nomme le quotidien comme un champ de bataille et je t’assure qu’ en célébrant à tir larigot on peut sauver bien des vies des obus de la résignation comme de l' »attération ». Célébrer c’est choisir d’allumer ses journées et ses nuits aux plus humbles rayons des mille et un soleils.