Confiance et conscience.

Sans foi il n'y avait aucun sens à choisir quoique ce soit, tout était bien égal, je dirais même plus "il le fallait" autant la joie que la peine et "l'à quoi bon " alors régnait comme potentat sur ce beau désordre.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :