C’est comme ça

Je me suis calmé mais fut un temps où j’aurais tué assez facilement n’importe qui juste parce qu’il aurait prononcé ces mots « C’est comme ça ». La dernière fois que j’ai retenu ma main c’était il y a environ 2 ans, à l’automne en octobre 2018, et c’était un lundi, il devait être 12h30. La petite dame qui les avait dit par habitude voulait sans doute me laisser croire qu’elle pensait pas à mal, et que c’était seulement plus fort qu’elle. Elle m’avait attiré dans les étages pour me monter son atelier de céramique et d’émaux et tout en me narrant les différentes étapes de son travail elle me lançait des œillades insistantes. Le bâtiment était vide, par les fenêtres un vent léger faisait trembler les dernières feuilles des platanes et le froid commençait à arriver. Une brusque baisse de température d’une poignée de degrés semblait avoir réveillé chez elle un tempérament propice à rechercher la chaleur coûte que coûte.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :