Fragments

Jojo le Philosophe ouvrait encore sa grande bouche édentée, je vis encore une fois l'acteur taciturne à l’œil de corbeau toujours installé à l'angle, bien droit en levant le coude, et aussi la petite salope blonde qui aguichait un grand couillon que je n'avais encore jamais vu.

Alors j'ai dit ok et je l'ai suivie jusqu'à chez elle parce que chez moi c'était au bout du monde, elle n'aurait pas tenue la cadence.