Habillé de plumes

Depuis la vaste nuit je vais

tout habillé de plumes

rejoindre l’aube

et survoler les monts , les fleuves et les frontières

et m’abîmer dans le matin

Comme fond l’épervier sur sa proie

je plie et ploie vers le banal

l’ordinaire

en rejetant au loin tous mes souvenirs

et tous mes rêves

pour retrouver au soir

neuf

mon bel ami mon beau sourire

tout habillé de plumes.