La douceur

The lady in blue dress, David Manzur

La douceur n’est pas la douceur si elle cherche à attendrir, à capturer l’attention, à acquérir ou conquérir.

La douceur n’est qu’un masque que la violence emprunte souvent quand le cœur est trop faible, quand la frustration et la peur l’emportent.

Aujourd’hui en me réveillant j’ai senti mon cœur se débattre comme un poisson hébété qui implore en silence à rejoindre les eaux vives.

Aujourd’hui quelque chose en moi s’est réveillé

La colère était noire et aveugle

La violence brillante comme une étoile

alors j’ai fermé les yeux pour ne pas subir plus avant l’éblouissement.

Je suis revenu à la source et j’ai écouté son chant modeste résonner dans l’air pur

j’ai vu la buée disparaître sur les vitres de la fenêtre, j’ai vu au delà la rosée s’en aller doucement

Alors j’ai eu envie de peindre pour marcher plus avant

vers la douceur

me perdre en celle ci.

car je ne suis pas doux.

Je ne suis que la monture que la douceur emprunte.